PERMETTRE À SON ENFANT D'ALLER BIEN "SANS" NOUS

En ces temps de vacances, parfois, on s’échappe quelques jours sans nos enfants, où, en cas de séparation avec l’autre parent, on confie nos enfants à l’autre.

Dans ces situations, il est primordial de permettre à son enfant d’être heureux sans nous.

COMMENT FAIRE POUR PERMETTRE À SON ENFANT D'ALLER BIEN "SANS" NOUS ?

Il faut à tout prix éviter que l’enfant soit au centre d’un « conflit de loyauté ». Ce conflit survient quand l’enfant à l’impression qu’il doit « choisir » entre deux adultes. S’il doit choisir, comment faire alors pour être bien avec l’un si l’autre ne le permet pas ? Comment ne pas se sentir coupable de passer de bonnes vacances avec ce papa que maman critique tant ?

Attention donc à ne pas faire porter cela à l’enfant, il ne doit pas se sentir coupable mais libre d’aimer passer des moments avec l’autre. Il doit pouvoir vous raconter la plage, les cours de poney, les fêtes à son retour. Il est trop petit pour compartimenter sa vie.

Il a même le droit d’aimer la nouvelle femme de papa mais, pour que cela soit possible, il a besoin de vous, il a besoin de votre « permission ». Il doit sentir dans votre ton, dans vos gestes qu’il peut profiter sans vous. Ne le faites pas choisir, ne le faites pas mentir, ne faites pas non plus de lui un enquêteur pour savoir ce qu’il fait ou non chez l’autre, ne lui demandez pas s’il préfère être avec l’un ou avec l’autre (c’est juste horrible de faire cela quand on y pense).

Vous n’avez plus l’amour de l’autre mais lui ne perdra jamais celui de ses deux parents et c’est par vos mots et votre comportement qu’il en aura conscience.

COMMENT L'AIDER DANS CETTE SITUATION ?

Cela peut aussi se produire s’il y a des conflits avec les grands-parents, nounou ou personnel de la crèche. A vous d’y faire attention, ne dites rien devant lui. Votre attitude, encore une fois, doit montrer que vous êtes content que votre enfant ait une belle relation avec l’autre, qu’il a le droit d’être bien sans vous.

Rappelez-lui aussi que vous l’aimez qu’il soit loin ou proche de vous et qu’il sache qu’il peut profiter sans vous. 

Alors, on se dispute entre adultes loin de lui, on règle les soucis par mail, on met le bien-être de ce tout-petit au centre de tout et on n’oublie pas que lui, vous aime tous les deux !

Conclusion

Alors n’oubliez pas, rien de mieux que d’avoir un papa et maman qui l’aime. Vous serez ainsi capable d’accueillir les émotions de votre enfant et de répondre à ses questions.

Pour aller plus loin voici les livres indispensables sur le sujet :