Apprendre à son enfant à jouer seul

Apprendre à son enfant à jouer seul.

Pas si simple et, pourtant, en ces temps où le télétravail est souvent notre quotidien, cela serait assez utile. Comment aider notre enfant à être un peu plus autonome dans ces jeux ? 

Comment apprendre à son enfant à jouer seul?

Jouer seul, cela s’apprend…et en ces temps de confinement et de télétravail, certains parents auraient  besoin que leur enfant y arrive un peu plus…..mais avocat, collaborateur de banque ou instit, pour votre enfant, vous resterez toujours et avant tout son parent.

De plus, en temps normal, quand vous êtes à la maison, en général, vous jouez avec lui. Il est donc indispensable de montrer à nos enfants, que, nous aussi, nous avons nos activités.

Notre vie n’est pas faites de puzzles et de legos, mais, si nous ne leur montrons pas, ils ne peuvent l’imaginer.

Il est donc primordial d’expliquer à nos enfants que nous avons nos activités et des choses à faire  » en dehors « d’eux.

C’est à travers vos yeux, vos gestes et vos mots qu’il apprend, grandit et gagne en autonomie. Le mimétisme est important alors, servez-vous en.

Le jeu est d’abord une imitation de ce qu’il voit.

Que peut-il faire seul?

Jeux d’imitation, préparation de spectacle, surprise pour vous, faites-jouer votre imagination.

Observez-le et donnez-lui ce qu’il aime, pas besoin des derniers puzzles à la mode, les enfants ont des goûts beaucoup plus simples que les autres : des pinces à linges, verrous, bols avec des graines avec lesquelles il pourra exercer sa motricité fine aussi bien qu’avec un crayon. L’enfant se construit par la répétition, il est donc normal qu’il joue au même chose.

En général, il jouera plusieurs semaines au même choses. Observez-le et observez les jeux qu’il utilise avant de lui proposer un espace adapté.

Que faire pour qu'il gagne en autonomie ?

Tout d’abord, il est primordial de proposer à votre enfant des jeux adaptés à son âge. Si le jeu est trop difficile, il aura besoin de vous et, si trop simple, il s’en désintéressera vite.

Jouer seul, cela s’apprend donc et, comme tout apprentissage, il faut que vous l’aidiez. Et oui, pour qu’il joue seul, il faut tout d’abord qu’il puisse jouer avec vous. Paradoxal ? Et non, Maria Montessori le résumait en une phrase : « Aide moi à faire seul ». Montrez-lui, faites l’activité de A à Z avec lui et ensuite, débutez là juste et accompagnez le ensuite par vos mots et votre regard : « Je vois que tu y arrives, bravo Paul », vous pourrez ainsi vous éloigner petit à petit et le laisser de plus en plus.

Au départ, vous serez dans la même pièce puis ensuite, vous pourrez partir mais être présent par les mots « Alors Paul, quelle couleur as-tu choisi pour la carte de Mamie ? Je viendrai t’aider à la mettre dans l’enveloppe quand tu auras fini » Faire une surprise, faire plaisir et savoir que vous allez venir bientôt, rien de mieux pour lui.

Plus il grandira, plus il pourra faire « sans » vous. Et plus il aura, à certains moments TOUTE votre attention, plus il pourra vous laisser seul ensuite.

Et s'il s'ennuie ? ?

Comment lui apprendre à s’ennuyer, en effet, dans un monde ou tout va à 100 à l’heure ? Son planning d’activités du mercredi est d’ailleurs bien rempli et le weekend, les activités Pinterest prennent le relais.

Déjà, valorisons l’ennui. Quand on s’ennuie, on imagine, on essaye des choses, on prend confiance en soi. La créativité peut naître de l’ennui, c’est quand on s’écoute que l’on crée, quand on laisse parler son imaginaire. Alors quand votre enfant vous dit « je m’ennuie », ne lui proposer pas directement un puzzle de 1500 pièces, mais demandez-lui ce qu’il pourrait faire d’intéressant.

Alors, ne surchargez pas son planning, l’ennui fera petit à petit place à la créativité. 

Conclusion

Ces vidéos pourront vous aider à trouver des jeux adaptés alors n’hésitez pas à les regarder. Apprendre à son enfant à jouer seul, c’est important, pour vous, comme pour lui :