Vous avez déjà parlé à un basketteur ?
Multipliez la distance qui vous séparait de sa tête par 3 et vous serez à peu prés à la même distance que celle qui vous sépare de votre enfant.
Alors, baissez-vous, d’un, ça fait travailler les cuisses et de deux, il aura l’impression que vous vous adressez à lui et non à la bibliothèque qui est en face !

A la crèche, surtout chez les bébés nous accueillons les parents assises au sol .Ce n’est pas de la mal politesse mais nous voulons rester à portée de voix et de vue de l’enfant, et puis, comme on va parler de lui, autant l’inclure dans la conversation, on utilise pas le « il », mais le « tu ».