L’opposition chez l’enfant

Au cours de son développement, votre enfant aura plusieurs phases différentes d’opposition, ne baissez pas les bras tout de suite, nous allons essayer ensemble de comprendre pourquoi il ne sait dire que « non » !
Tout d’abord, le non est plus une affirmation de soi qu’une opposition à l’autre, même si on n’en a pas toujours l’impression ! Il acquiert ainsi sa propre identité car il a ses propres désirs.
Votre enfant, vers 1 an, prend conscience qu’il a le droit de ne pas se « soumettre » à tout ce que vous lui demandez.
Le fait de marcher et donc de se déplacer lui donne des ailes et il a du mal à accepter que vous le freiniez.
Regardez quand il vous dit non, c’est souvent quand vous voulez l’aider à manger ou s’habiller, peut-être a t’il envie de le faire seul ?
Plus tard, vers 2 ans cette phase sera aussi un test, « jusqu’où vais-je pouvoir aller ? »
C’est intéressant pour lui de voir où ses parents vont mettre les limites.
Vous avez l’impression qu’avec les grands-parents et à la crèche, il est plus sage ? Et oui c’est souvent le cas, car l’autorité pour lui c’est vous, et c’est donc vous qu’il va tester !
Le fait qu’il dise non est donc tout à fait positif, cela prouve son bon développement et qu’il est un être à part entière.
Et puis, être parent, c’est aussi permettre à son enfant d’exprimer ses sentiments, l’opposition en fait partie. Soyez surs que ce n’est pas parce que vous lui direz non qu’il vous aimera moins !
Cette période dure environ jusqu’aux 4 ans de l’enfant. La prochaine, ce sera l’adolescence !

6 réponses sur “L’opposition chez l’enfant”

  1. Il y a un livre qui s’appelle « Non,non, non » de Mireille d’Alancé, l’histoire d’un petit ours qui est de bien mauvaise humeur…je ferai bientôt un petit papier dessus.
    Bon courage !

  2. Et dire que j’étais ravie la première fois qu’il a dit non, j’en peux plus !!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. On appelle aussi cette phase la « petite adolescence ».
    Effectivement quand un adulte dit »non », ce ne sera pas traduit par l’enfant par « il m’aime moins » mais surtout le « non » est structurant et souvent l’enfant pousse l’adulte à marquer cette « barrière sécurisante ». Imaginez vous dans le désert sans chemin, n’importe quelle personne serait perdue ne sachant dans quelle direction aller. Maintenant, imaginez vous ce désert avec un sentier et des panneaux de direction, tout de suite vous saurez où vous voudrez aller, vous vous sentirez plus à l’aise, moins perdu, avec l’idée qu’au bout du chemin il y le point d’arriver. Hé bien l’adulte est ce guide pour l’enfant, son « autorité de parent  » c’est le chemin, le panneau de direction, alors oui, l’enfant s’oppose car il aimerait sortir du sentier, braver les interdits, se confronter à ses propres compétences, et c’est très difficile pour le parent d’être sans cesse ce « garde de fou ». Votre enfant est en train de se construire et vous en êtes le guide. Bon courage à toutes les mamans et les papas, vous avez le plus difficile mais aussi le plus beau métier du monde.

  4. Trop de chance pour l’instant Co est dans sa phase oui …Par contre je n’avais pas particulièrement noté pour les autres que la phase non s’arrêtait à quatre ans 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.