Au cours de son développement, votre enfant aura plusieurs phases différentes d’opposition, ne baissez pas les bras tout de suite, nous allons essayer ensemble de comprendre pourquoi il ne sait dire que « non » !
Tout d’abord, le non est plus une affirmation de soi qu’une opposition à l’autre, même si on n’en a pas toujours l’impression ! Il acquiert ainsi sa propre identité car il a ses propres désirs.
Votre enfant, vers 1 an, prend conscience qu’il a le droit de ne pas se « soumettre » à tout ce que vous lui demandez.
Le fait de marcher et donc de se déplacer lui donne des ailes et il a du mal à accepter que vous le freiniez.
Regardez quand il vous dit non, c’est souvent quand vous voulez l’aider à manger ou s’habiller, peut-être a t’il envie de le faire seul ?
Plus tard, vers 2 ans cette phase sera aussi un test, « jusqu’où vais-je pouvoir aller ? »
C’est intéressant pour lui de voir où ses parents vont mettre les limites.
Vous avez l’impression qu’avec les grands-parents et à la crèche, il est plus sage ? Et oui c’est souvent le cas, car l’autorité pour lui c’est vous, et c’est donc vous qu’il va tester !
Le fait qu’il dise non est donc tout à fait positif, cela prouve son bon développement et qu’il est un être à part entière.
Et puis, être parent, c’est aussi permettre à son enfant d’exprimer ses sentiments, l’opposition en fait partie. Soyez surs que ce n’est pas parce que vous lui direz non qu’il vous aimera moins !
Cette période dure environ jusqu’aux 4 ans de l’enfant. La prochaine, ce sera l’adolescence !