Un transat, comme son nom l’indique, est un transat et qu’y faisons nous, adulte dedans ?

Rien, enfin si, on bulle !

On n’a pas envie d’en bouger, on n’a pas envie de regarder ce qui se passe alentour et d’ailleurs, on ne peut pas.

Pas facile de s’en extirper !

Pareil pour votre enfant, il est un peu bloqué là-dedans, il peut regarder devant, un peu sur les côtés mais ça reste limité !

Préférez donc le tapis et conservez le transat pour les moments de repas ou de digestion. Il est très pratique mais peu propice au développement.

Il est conseillé, pour le nouveau-né, de ne pas dépasser une heure et demi par jour dedans.

N’oubliez pas le réducteur pour les touts-petits, il se sentira ainsi contenu et en sécurité.

Petit conseil pratique, achetez un modèle stable, déhoussable et donc lavable !

Vers 2 mois, vous pouvez commencer à le mettre sur un tapis d’éveil et mettre à côté de lui différents carrés de tissus de matières différentes, il exercera ainsi petit à petit son toucher. Pas besoin de grand-chose d’autres à cet âge là, son jeu préféré restera ses mains, il va tellement les étudier qu’il en louchera  !

Le transat doit toujours être au sol, jamais au milieu de la table du salon ou sur le canapé !
Et oui même si vous en avez pris un stable, on n’est jamais trop prudent ! Pour le maxi-cosi, même combat !

En collectivité, le transat sert surtout au moment du repas et de la digestion, sinon, nous préférons le tapis ou de gros coussins cocooning.