Les retrouvailles du soir… Ce moment tant attendu et qui, pourtant, ne se passe pas toujours comme on l’aurait imaginé !

Et oui, vous avez attendu cet instant toute la journée, pendant la réunion avec le Boss, en déjeunant avec votre collègue Josiane, en faisant votre tableau Excel et hop, arrivée à la crèche, little boy vous snobe. Un brin vexant, vous rêviez de câlins, de sourires, d’embrassades et lui s’en va de l’autre côté. Mais pourquoi ?

Pour votre enfant, ce moment est délicat, parfois même éprouvant. Le matin, il a dû vous regarder partir plus ou moins facilement et là, boum, vous réapparaissez d’un coup.

Pas facile pour lui de mettre des mots sur ce qu’il ressent.

Les enfants réagissent de manières différentes ;

Certains vont pleurer ; En effet le trop plein d’émotions accumulées pendant la journée ressort à ce moment-là. Tout au long de la journée, votre enfant a dû gérer le manque de vous, les conflits éventuels avec les copains, la fatigue….Il a pris sur lui, a fait des câlins aux professionnels, a pris un peu plus sa tétine et son doudou qu’à la maison, mais, le soir, quand vous arrivez, il peut déverser toutes ses émotions sur la personne qu’il aime le plus et qui le comprend le mieux : vous.

Ça vous rappelle quelqu’un ? Et oui, ils font comme nous, quand Josiane nous a un peu saoulé au travail avec ses cancans de bureaux, on inspire, on souffle, on inspire, on souffle et le soir, on déverse nos sentiments sur Big Boy à la maison.

Certains des enfants vont, au contraire, partir en courant, continuer à jouer, monter sur une table, taper un copain….

Et oui, vous faites irruption dans un monde où vous n’êtes pas le centre de son attention et peut-être, en plus, au milieu d’une méga construction de Legos… Quel choc pour lui ! Alors pourquoi ne pas vous asseoir, lui laisser le temps de finir son jeu, prendre le temps de l’observer dans cet environnement qui est le sien toute la journée ?

Il sera ainsi fier de vous montrer son activité et de vous faire entrer un peu dans son monde. Et demandez vous une chose, vous souhaitez un bisou mais lui veut il la même chose à l’instant T ?

Quoique déstabilisantes (et parfois vexantes) ces attitudes ne sont, encore une fois, que l’expression d’un ensemble de sentiments accumulés tout au long de la journée : joie, frustration, peur d’une autre séparation, excitation : cocktail de sentiments difficile à gérer pour le tout petit.

Et n’oubliez pas une chose, il faut une grande force intérieure et une bonne capacité d’anticipation pour gérer les transitions. Il faut des mots pour comprendre et exprimer ce que l’on ressent

Alors, en attendant qu’il y arrive, prêtez-lui vos mots et racontez-lui votre journée, petit à petit, il prendra plaisir à faire de même.