Jeux / livres

Jeux et livres :

Votre enfant, va de lui-même franchir tous les stades de son développement par le jeu, par ce qu’on appelle l’activité libre, il faut lui laisser explorer son environnement.

Pour nous il est normal d’arriver à placer les pièces d’un puzzle à la bonne place mais pour lui, il faut d’abord que cela s’organise dans son cerveau.
Avant 1 an, pas besoin pour autant d’aller dévaliser les grandes enseignes spécialisées. Vous avez tout ce qu’il faut chez vous, ou alors chez Tata Monique.

A partir de 2 mois, les chutes de tissus de différentes matières vont lui permettre d’affiner la précision de son geste, d’ajuster sa pince fine. Proposez des poids et des couleurs différentes. Petite idée : un volant de badminton, ça c’est intéressant.
Ne craignez pas de lui proposer les objets plusieurs fois , il apprendra par la répétition. Les jeux deviendront pour lui des repères aussi.

Vers 3 ou 4 mois, il va commencer à tout mettre à la bouche, à vous donc de lui proposer des choses qu’il pourra mettre, par exemple des anneaux en plastique ou des anneaux de rideaux non vernis. Il pourra ainsi les mettre à la bouche sans danger et « travailler » sa coordination bucco-manuelle.

Afin que vos amis pensent que vous avez totalement disjoncté, vous pouvez acheter les vieux porte-savons à ventouses ou ondulés. Les formes et les aspérités sont intéressantes pour une petite main.
Plus tard, votre enfant va commencer à se déplacer, à rouler, proposez-lui des balles ou des petites voitures. Il va pouvoir aller les chercher.
Pensez aussi à ne pas mettre trop de jeux quand même, cela pourrait entraver ses déplacements.

Il va aussi rentrer dans une période où il pourra faire dix fois la même chose pour comprendre le tenant et l’aboutissant. Et oui, ainsi, quand votre enfant balance 10 fois son bec-verseur par terre, ce n’est pas que pour vous énerver, il « étudie » vos réactions !

Proposez lui des contenants qu’il pourra remplir et vider à volonté, seaux, corbeilles, boites et pour mettre dedans, les bouchons de grosses bouteilles de lait ou de petits pots.
Vous pouvez aussi travailler l’ouïe en fabriquant des maracas à l’aide de bouteille, avec du riz, des pâtes, des lentilles dedans………..attention à bien coller le bouchon.

A la crèche, nous n’appelons pas cela des jeux ou des activités mais des découvertes, et comme nous savons que l’enfant apprend par la répétition et qu’il a besoin de repères, nous lui proposons, par exemple au moment de l’accueil, toujours les mêmes jouets.

Seul entorse avant 6 mois, acheter certains livres, jouant sur les couleurs et les contrastes et donc très bien adapté à ses besoins.

Les transats des bébés

Un transat, comme son nom l’indique, est un transat et qu’y faisons nous, adulte dedans ?

Rien, enfin si, on bulle !

On n’a pas envie d’en bouger, on n’a pas envie de regarder ce qui se passe alentour et d’ailleurs, on ne peut pas.

Pas facile de s’en extirper !

Pareil pour votre enfant, il est un peu bloqué là-dedans, il peut regarder devant, un peu sur les côtés mais ça reste limité !

Préférez donc le tapis et conservez le transat pour les moments de repas ou de digestion. Il est très pratique mais peu propice au développement.

Il est conseillé, pour le nouveau-né, de ne pas dépasser une heure et demi par jour dedans.

N’oubliez pas le réducteur pour les touts-petits, il se sentira ainsi contenu et en sécurité.

Petit conseil pratique, achetez un modèle stable, déhoussable et donc lavable !

Vers 2 mois, vous pouvez commencer à le mettre sur un tapis d’éveil et mettre à côté de lui différents carrés de tissus de matières différentes, il exercera ainsi petit à petit son toucher. Pas besoin de grand-chose d’autres à cet âge là, son jeu préféré restera ses mains, il va tellement les étudier qu’il en louchera  !

Le transat doit toujours être au sol, jamais au milieu de la table du salon ou sur le canapé !
Et oui même si vous en avez pris un stable, on n’est jamais trop prudent ! Pour le maxi-cosi, même combat !

En collectivité, le transat sert surtout au moment du repas et de la digestion, sinon, nous préférons le tapis ou de gros coussins cocooning.